Le régime BARF

unidosporlosanimales/ février 1, 2017/ Santé animaux/ 0 comments

Un brusque changement de régime peut perturber l’organisme de l’animal de compagnie et c’est pour cela que les propriétaires de chien domestique qui souhaitent faire passer leur compagnon au régime Barf doivent penser à établir une période de transition durant laquelle il pourra noter si le chien s’adapte au nouveau régime et s’il présente des allergies face à certaines nourritures.

Quand initier son chien au Barf ?

L’idéal serait de l’initier au régime Barf dès son jeune âge, car son organisme pourra ainsi s’y habituer assez tôt. Pour un chien adulte qui aura déjà pris de la nourriture ménagère classique et des croquettes, il vaut mieux compter avec une période d’adaptation pendant laquelle la ration de croquettes et/ou de nourriture ménagère sera progressivement réduite et où la portion de nourriture Barf sera augmentée au fur et à mesure.

Pour un chien de taille moyenne ou grande, il est intéressant de commencer par lui donner des os et de la viande crue tandis que pour un animal de petite taille, il est intéressant de lui donner des cailles qui seront plus faciles à ingérer. À noter que pendant les premières semaines, il se peut que l’animal de compagnie souffre de reflux gastrique et soit sujet à des diarrhées fréquentes et des envies de vomir, mais ce sont des réactions tout à fait normales et le propriétaire ne devra pas s’en étonner, car son organisme s’habitue progressivement au changement de régime. Pour éviter toutefois que la situation s’aggrave, il est intéressant de lui donner des ferments lactiques comme du yaourt.

Quelle est la différence entre le Barf et les aliments industriels ?

Il a été prouvé que la nourriture industrielle crée des dysfonctionnements de l’organisme chez le chien, c’est d’ailleurs au vu de ce constat que bon nombre de maitres ont choisi de mettre leur compagnon au Barf.

En effet, une ingestion régulière peut entrainer diverses maladies comme le diabète, le cancer, l’arthrose, les maladies parodontales, les maladies auto-immunes, les allergies, arthrose, les maladies de la peau, les maladies des yeux, les problèmes cardiaques, l’altération du système digestif ou encore l’apparition de tartre et de maladie des gencives.

De plus, les croquettes se composent en grande partie de céréales qui peuvent être responsable de maladies dégénératives comme le cancer du pancréas par exemple. Enfin, la nourriture industrielle contient un taux élevé de fibres qui ralentissent le transit intestinal et entraine des gaz et des déjections à fortes odeurs.

Comment bien choisir sa mutuelle pour chien ?

La mutuelle pour chien promet de nombreux avantages, mais avec toutes les offres proposées actuellement sur le marché, il est bien difficile pour les maitres de s’y retrouver. Pour affiner les recherches, il faut déjà connaitre le type de garantie dont on souhaite faire bénéficier le chien.

Ensuite, il est impératif de délimiter un budget pour les cotisations mensuelles. Une fois que ces points auront été traités, il suffira de passer sur un comparateur d’assurance sur le net pour profiter d’un comparatif clair de toutes les offres qui correspondent aux critères entrés.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*